La Basilique de Saint-Denis vers 1817

Figurez-vous dans le bourg de Saint-Denis, au XIXème siècle… Badauds et commerces animent la rue Comtoise, rebaptisée depuis rue de la République. A l’arrière-plan de cette scène s’élève la cathédrale-basilique des Rois de France. La flèche nord de l’édifice se dresse encore fièrement vers le ciel. Cet ouvrage, haut de 86 mètres, fut construit au XIIIème siècle dans la grande tradition des flèches romanes. Épargnées par la Révolution de 1789 mais gravement fragilisées par des tempêtes successives entre 1842 et 1845, la tour et la flèche sont déposées en 1846. Celles-ci pourraient d’ailleurs être reconstruites à l’issue du grand chantier de restauration de la façade et de ses trois portails démarré en 2012, et rendre à la Basilique son aspect originel.

Cette grande huile sur toile (149 x 114 cm) présente un autre aspect insolite, puisqu’il pourrait s’agir d’un ancien tableau-horloge ou tableau à surprises, très en vogue au XIXème siècle. Ainsi, un mécanisme dissimulé derrière la toile, à l’endroit du cadran du clocher animait la scène en donnant l’idée du temps qui passe. Une fois cette mode passée, l’horloge a été retirée mais le petit trou au cœur du cadran sur le recto de la toile est l’indice matériel qui confirme cet ancien usage populaire.

Le musée d’art et d’histoire conserve d’autres vues de la basilique Saint-Denis, dont le tableau de Guiseppe Canella accroché dans la salle dite « des paysages« . Le point de vue y est sensiblement identique, bien que plus lointain. Deux autres gravures conservées en réserve, datées de 1817, présentent par contre de grandes similitudes avec le tableau récemment acquis. Cette comparaison permet d’affiner la datation de l’œuvre et l’inscrire dans les collections comme une pièce esthétiquement curieuse et historiquement intéressante.

La Basilique de Saint-Denis a été acquise grâce au mécénat de l’entreprise Dubrac TP, implantée sur le territoire dionysien. Venez découvrir cette œuvre à partir du 4 décembre 2014.
Vous pourrez ensuite prolonger votre visite à quelques pas du musée, à la découverte de l’originale : la basilique-cathédrale de Saint-Denis !

retour vers vie des oeuvres