La Commune de la Sorbonne

Entre le 6 et le 13 mai 1968, la France vit un épisode historique majeur et Paris, sa capitale, est plongée dans la tourmente de l’insurrection populaire.

Après l’occupation de la cour de la Sorbonne, des manifestations ont lieu et des barricades sont montées dans les rues du Quartier Latin.

Des mesures répressives sont alors mises en œuvre contre les étudiants et cinq cents d’entre eux sont arrêtés.

Représentés en officiers, Christian Fouchet, ministre de l’Intérieur, et Alain Peyrefitte, ministre de l’Education nationale, conversent devant un portrait du Général De Gaulle, président de la République, représenté sous les traits du Général Galliffet.

Gaston Alexandre Auguste marquis de Galliffet (1830-1909), nommé général pendant la Guerre de 1870, est commandant de cavalerie lorsqu’il est fait prisonnier à Sedan. Libéré, il se met au service de Versailles et devient célèbre pour sa cruauté envers les communards pendant la Semaine sanglante.

Dans ce dessin, paru le 15 mai 1968 dans Les Lettres françaises, journal du Parti communiste français, Jean Effel met en parallèle les événements de mai 1968 avec ceux de la Commune de Paris.