Prêt d’œuvres d’Albert André pour le musée municipal Paul-Dini de Villefranche-sur-Saône

L’exposition du musée municipal Paul-Dini de Villefranche-sur-Saône retrace le bouillonnement culturel, artistique et social de la ville de Lyon, entre 1840 et 1930 : artistes et amateurs d’art se rencontrent dans les cafés, les brasseries et les théâtres. Les Lyonnais s’illustrent dans les arts décoratifs et les arts du spectacle liés à ces lieux de convivialité, et la peinture reflète alors tous les aspects de l’animation populaire de la cité.

Originaire de Lyon et formé à l’Académie Julian à Paris, Albert André (1869-1954) fait partie de la quarantaine d’artistes exposés. Trois de ses œuvres, provenant des collections du musée d’art et d’histoire, y sont présentées : Le musicien des rues (1893), Les équilibristes à Médrano (1896) et Les Dames du café Wepler (1926). Elles illustrent le travail d’un artiste assez éloigné des préoccupations artistiques d’avant-garde, qui pratique une peinture figurative, claire et belle.

Le musée d’art et d’histoire conserve un nombre important d’œuvres d’Albert André, offertes par sa fille à l’Etat français dans les années 1970 qui organise leur dépôt à Saint-Denis. Une salle lui y est consacrée ainsi qu’à l’œuvre de Francis Jourdain, dont il fut artistiquement et amicalement très proche.

Retrouvez toutes les informations sur cette exposition sur le site et la page Facebook du musée Paul-Dini.