Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Finissage de l’exposition « Polyphone. Polyphonies visuelles et sonores »

5 novembre 2022 - 6 novembre 2022

 

 

Polyphone. Polyphonies visuelles et sonores propose des expériences sensorielles pour penser le monde à travers la rencontre avec des œuvres visuelles et sonores de 14 artistes internationaux qui dévoilent le potentiel poétique et politique de l’écoute.

Les installations, performances, dessins, photographies et vidéos présentés sont issus de différents contextes de création, tant historiques – des années 1970 à aujourd’hui – que géographiques – dont l’Allemagne, la France, le Liban, les États-Unis, le Japon et l’Afrique du Sud. Ces œuvres questionnent les effets et le pouvoir de voix et de sons pluriels dans la société contemporaine.

 

Pour clôturer l’exposition, le musée propose un dernier week-end de programmation exceptionnel !

 

 

Performance de Rie Nakajima

Samedi 5 novembre – 16h

Au cours de sa performance, conçue pour l’exposition, Rie Nakajima met en jeu de petites sculptures cinétiques et produit des sons d’objets qui s’entrechoquent doucement ou frottent les uns contre les autres. L’artiste se concentre sur la genèse des sons et les rapports qu’ils peuvent entretenir avec leur environnement.

 

 

Nadia Yala Kisukidi en dialogue avec Vincent Meessen

Dimanche 6 novembre – 16h30

Lors de cette rencontre de clôture, la philosophe, essayiste et romancière franco-congolaise Nadia Yala Kisukidi et l’artiste belge Vincent Meessen reviendront sur l’enchevêtrement des perspectives historiques, musicales et politiques ainsi que sur les conditions matérielles de fabrication de l’installation multi-écrans One.Two.Three (2015, 35 min) exposée dans la chapelle du musée.

Ce travail met en scène de jeunes musiciennes réunies à Un.Deux.Trois, un club mythique de rumba à Kinshasa (RDC). Alors qu’elles tentent de s’accorder en vue de ‘performer’, on assiste à la recomposition d’un chant révolutionnaire retrouvé dans les archives du situationniste belge Raoul Vaneigem. Écrit en mai 68 par Joseph Mbelolo, étudiant congolais participant alors aux travaux de réflexion de l’internationale situationniste, ce chant ramène l’irrésolu du passé dans le présent d’une capitale en plein état de siège et dans laquelle le soulèvement des étudiants est réprimé dans le sang.

 

 

Polyphonic performances for multiplicity

Dimanche 6 novembre – en continu

L’artiste Matthieu Saladin et ses étudiant.es du master Ecologie des arts et médias de l’université Paris 8 proposent un cycle de courtes performances collectives, pour certaines inédites, à découvrir au fil de la visite du musée.

Avec la participation de Laura Accardo, Radja Hamama, Hsin-I Ho, Marc Laffitte, Simone Luciano, Georgia Panagou, Johanna Paramo Urrea, Emma Vallejo, Yupei Wu Roehrich. Ce projet poursuit Polyphonic: Scores for Multiplicity (Université Rennes 2, Université Paris 8, UdK Berlin/2021

https://satellites.univ-rennes2.fr/cabinet-livre-artiste/incertain-sens/fiche_polyphonic.htm

 

 

Visite à l’aveuglette – en famille

Dimanche 6 novembre – 14h30

Visiter un musée, c’est observer des tableaux, dessins et sculptures, souvent en silence. Pour cette visite spéciale, les sens s’inversent. Une médiatrice vous propose de fermer les yeux et de tendre l’oreille pour écouter l’histoire des œuvres. Saurez-vous retrouver celles qui vous ont été racontées ?

A partir de 7 ans

 

 

Visites guidées de l’exposition

Samedi 5 novembre – 14h30
Dimanche 6 novembre – 14h30

 

 

FORTUNES avec Nicolas Havette

Samedi et dimanche en continu

Accompagné.es par l’artiste Nicolas Havette, les participant.es décalqueront des images, personnelles ou issues des collections, projetées sur un grand écran noir. Une grande fresque collective se formera lentement, composée d’identités partagées et faisant histoire commune, débordante d’énergie. Chaque visiteur.se sera invité.e à contribuer, le temps de quelques minutes ou de quelques heures, seul.e, accompagné.e ou en famille !

 

 

 

 

Retrouvez toute la programmation dans l’agenda.