Quand les collections prennent vie… Tuto de bande dessinée

Qui a dit qu’au musée il n’y avait pas d’animation ?!

À travers un objet d’art de nos collections, découvrez comment offrir une autre existence à vos propres objets de décoration et/ou du quotidien.

Tout en observant les formes de votre précieux, amusez-vous à créer une histoire en reprenant les codes de la bande dessinée.

C’est parti !

Nous avons choisi ce « Baiser de paix » (ou « osculatoire ») provenant de l’église Saint-Denys de l’Estrée. Ces objets servaient autrefois pendant les cérémonies religieuses : on pouvait embrasser l’image du Saint en signe de dévotion.

Intéressons-nous à cette dernière image, la vue de profil. Elle inspire beaucoup de pistes pour donner vie à notre objet !

Commençons par tracer les lignes de l’objet au crayon à papier.

Puis, à partir des formes qui vous plaisent le plus dans cette première esquisse de l’objet, et poursuivez-les, transformez-les, dédoublez-les à votre guise.

Ici, nous avons choisi de doubler la courbe de cette poignée à l’arrondi harmonieux.

Nous allons maintenant déceler une apparence humaine ou animale à travers cette forme.

Ici, elle fait émerger plusieurs pistes : des bras tenus en l’air ? Des oreilles ? Un stéthoscope? Ou bien même des sourcils ?

Nous avons choisi la dernière option :

Vous pouvez à présent expérimenter au brouillon les différentes postures de ce personnage, utilisez le médium qui vous convient le mieux.

Ici, il s’agit d’un stylo à encre noire (taille de la mine : 1 millimètre).

Enfin, nous allons mettre en scène le personnage dans une courte histoire de bande dessinée.

Le plus simple est de parfois laisser parler le hasard. Pour cela, choisissez un chiffre entre 3 et 8 et tracez le nombre de cases que vous avez choisi de réaliser.

Astuce : Si vous souhaitez faire des cases de la même taille, il est préférable de prendre un chiffre pair. Un chiffre impair permet en revanche de créer du contraste quant à la narration. Par exemple, dessiner la dernière case plus grande pour détailler et mettre en avant la chute de votre court récit.

Le saviez-vous ? Dans l’univers de la bande dessinée, une histoire en seulement 3 cases s’appelle un “strip“.

Voici la planche vierge :

Après avoir esquissé au crayon de papier une brève histoire (avec ou sans texte) vous pouvez repasser au médium de votre choix vos illustrations. Gommez, votre petite bande-dessinée est terminée !

Voici le résultat de notre exemple :

Partagez vos réalisations en nous les envoyant par mail à l’adresse du musée , vous recevrez une petite récompense !

#CultureChezNous #ConfinementMuseeURL